CPA DANS LA FONCTION PUBLIQUE : UNE ERREUR FONDAMENTALE !

Nous publions ci-dessous, un communiqué FO intitulé « CPA dans la Fonction publique : une erreur fondamentale », qui fait suite à l’ordonnance présentée au Conseil Commun de la Fonction Publique du 6/12/16.

La délégation FO a voté contre cette ordonnance, ainsi que Solidaires. La CGT s’est abstenue. Toutes les autres organisations ont voté pour.

La ministre de la Fonction publique « a souligné l’importance de l’adaptation d’un tel dispositif pour la fonction publique, car il constituera à terme un élément déterminant dans la mobilité des fonctionnaires (inter-fonction publique ou fonction publique/secteur privé) » !
De son côté, dans un communiqué, la CFDT se félicite des  » avancées » du CPA et du CPF, en donnant l’exemple  de l’utilisation par les agents de leur compte épargne-temps (CET) dans le cadre de la préparation à des concours ou examen professionnels !

Le gouvernement diminue la cotisation formation des collectivités territoriales ( – 0,1%) au CNFPT, ponctionne 300 millions sur les fonds de formation des personnels hospitaliers (ANFH) et avec le CPA/CPF fait payer les formations par les agents eux-mêmes. La double peine, puisque ces fonds de formation sont déjà alimentés par notre salaire différé.

Nous reviendrons sur les autres conséquences liées à ce dispositif pris en application de la Loi El Khomri.

2016-12-08-communique-uiafp-cpa-fonction-publique