À QUOI FAUT-IL S’ATTENDRE LE 5 DÉCEMBRE DANS LE SECTEUR PUBLIC ?

La CGT, Force ouvrière, la FSU, Solidaires et la FA-FP appellent les agents publics à se joindre à la grève interprofessionnelle du jeudi 5 décembre. Dans leur viseur, la réforme des retraites bien sûr, mais aussi et toujours la récente loi de réforme de la fonction publique et les contentieux salariaux avec le gouvernement.

Perturbations à venir dans le secteur public. Plusieurs organisations syndicales de la fonction publique appellent à l’action pour le jeudi 5 décembre. C’est le cas de la CGT, de Force ouvrière, de la FSU, de Solidaires et de la FA-FP qui, dans un communiqué commun publié vendredi 29 novembre, appellent les agents publics “à s’inscrire dans les mobilisations et la grève interprofessionnelles” prévues ce jour-là contre la réforme des retraites.

Cette journée d’action interprofessionnelle “doit s’inscrire dans la durée selon des modalités diverses, grèves, manifestations… y compris par la reconduction de la grève là où les agents le décideront”, soulignent ces 5 organisations syndicales.

Pour rappel, la réforme prévue par l’exécutif prévoit notamment la mise en place d’un régime universel et donc la fin des régimes spéciaux, tout comme la révision des dispositifs de départs anticipés du secteur public, la prise en compte de l’ensemble de la carrière pour le calcul des retraites (et non plus seulement les six derniers mois, comme c’est actuellement le cas pour les fonctionnaires) et enfin l’intégration des primes des fonctionnaires dans ce calcul.

Remise en cause des carrières 

“Ce projet, dangereux pour tous les salariés, s’avérerait une catastrophe pour les fonctionnaires et leur régime spécial en diminuant leurs droits et le niveau de leurs pensions de manière inquiétante”, estime la CGT en soulignant que le système universel prévu “remettra en cause la fonction publique de carrière”. 

Un constat partagé par la FSU, pour qui la fin du calcul sur le traitement des six derniers mois va “dynamiter la construction des carrières de la fonction publique et provoquer une baisse conséquente du niveau des pensions”. Des trajectoires professionnelles (et donc des rémunérations) qui, pour rappel, sont actuellement orientées vers la fin de carrière. Ce projet “va aggraver les inégalités et précariser les salariés de notre pays, qu’ils-elles soient du secteur public ou privé”, poursuit Solidaires.

Autre inquiétude mise en avant par les organisations syndicales : l’intégration des primes dans le calcul des retraites et la crainte que les agents qui en perçoivent peu ou pas du tout puissent être pénalisés. En ce sens, la FA-FP indique qu’elle “ne se contentera pas d’éléments statistiques, mais demandera de véritables simulations d’impact de ce projet, sur des situations précises d’agents publics, avant et après cette réforme, notamment pour celles et ceux qui ne bénéficient d’aucun régime indemnitaire”.

Revendications sectorielles 

Au-delà de cette seule question des retraites, ce 5 décembre est aussi l’occasion pour les syndicats appelant à la mobilisation de rappeler leur opposition à la loi du 6 août dernier de transformation de la fonction publique et à d’autres mesures sensibles au sein du secteur public.

“Ce dossier anxiogène des retraites ne fait que s’ajouter aux nouveaux coups portés contre les fonctionnaires”, explique ainsi Force ouvrière qui, outre la loi du 6 août, cite les exemples du gel de la valeur du point d’indice ou des suppressions de postes.

La CGT abonde en évoquant également la restauration du jour de carence, “disposition injuste et inefficace”, ou les restructurations en cours, “remettant en cause l’exercice des missions”. “Depuis déjà de longs mois, les sujets de désaccord s’accumulent dans la fonction publique et constituent un lourd contentieux”, ajoute cette organisation syndicale.

Éducation nationale, santé, finances publiques… De nombreux appels à la grève 
La plupart des enseignants (FSU, Unsa, Snalc…) ont appelé les personnels de l’éducation à la grève. Dans la fonction publique hospitalière, secteur en proie à la grogne sociale depuis plusieurs mois, la CGT, FO et SUD ont notamment relayé l’appel à la grève du 5 décembre, bien qu’une journée spécifique d’action y soit aussi programmée pour le 17 décembre. Plusieurs syndicats de la direction générale des finances publiques (DGFIP) ont également appelé à la mobilisation contre le projet de réforme des retraites : Solidaires, la CGT, FO, mais aussi l’Unsa. Parmi les revendications également portées par Solidaires, la CGT et FO dans leur appel intersyndical à l’action : l’abandon du projet de réorganisation du réseau des finances publiques et l’arrêt des suppressions d’emplois au sein de la DGFIP.