SITUATION ADMINISTRATIVE D’UN AGENT APRÈS L’ÉPUISEMENT DE SES DROITS À CONGÉ MALADIE DE LONGUE DURÉE

Lorsqu’un fonctionnaire a été, à l’issue de ses droits statutaires à congé de maladie reconnu inapte à la reprise des fonctions qu’il occupait antérieurement et alors que, le comité médical ne s’est pas prononcé sur sa capacité à occuper, par voie de réaffectation, de détachement ou de reclassement un autre emploi, éventuellement dans un autre corps ou un autre grade, l’autorité hiérarchique ne peut placer cet agent en disponibilité d’office sans l’avoir préalablement invité à présenter, s’il le souhaite, une demande de reclassement. La mise en disponibilité d’office peut ensuite être prononcée soit en l’absence d’une telle demande, soit si cette dernière ne peut être immédiatement satisfaite.