NOUVELLES RESTRICTIONS SANITAIRES ET NOUVELLES RECOMMANDATIONS POUR LES CONCOURS ET EXAMENS

La direction générale de l’administration et de la fonction publique a actualisé ses recommandations relatives au déroulement des concours et examens de la fonction publique compte tenu de la situation épidémique. Elles portent précisément sur les restrictions de déplacement entre départements.

Le déroulement des concours et examens de la fonction publique est donc toujours possible sur l’ensemble du territoire. Les épreuves écrites des concours d’accès aux instituts régionaux d’administration (IRA) auront d’ailleurs lieu le mercredi 24 mars.

Trajets possibles entre départements 

L’actualisation des recommandations de la DGAFP porte uniquement sur les trajets à destination ou en provenance du lieu d’organisation d’un examen ou d’un concours. Ces trajets “font partie des déplacements dont les motifs dérogent aux restrictions de circulation quel que soit le moyen de transport concerné”, explique la direction. Et ce tant dans les départements soumis à couvre-feu que dans les 16 départements soumis à des “mesures renforcées”.

“Les personnes résidant dans un département soumis à des mesures renforcées peuvent se rendre au lieu d’organisation de l’examen ou du concours, que celui ici soit ou non situé dans un tel département”, précise la DGAFP. Inversement, “les personnes résidant dans un département non soumis à de telles mesures peuvent se rendre au lieu d’organisation de l’examen ou du concours, y compris si celui-ci est situé dans un département soumis à des mesures renforcées ou si le transit par un tel département est nécessaire”. Pas de limitations de déplacements donc, y compris en nombre de kilomètres, à condition toutefois que les candidats se munissent d’attestations ad hoc, appuyées des justificatifs nécessaires.

Maintien des mesures déjà en vigueur

Les autres recommandations de la DGAFP restent celles qui étaient en vigueur jusqu’alors, qu’il s’agisse du port du masque, des règles de distanciation physique, de la désinfection des salles ou du déroulement des épreuves, écrites comme orales. Pour rappel, une ordonnance du 10 février a prolongé jusqu’à fin octobre les possibilités d’adaptation des concours et examens de la fonction publique (modification du nombre et de la nature des épreuves, recours à la visioconférence…).

La DGAFP rappelle par ailleurs que les mesures d’interdiction d’ouverture frappant certains “établissements recevant du public” (ERP) “ne s’appliquent pas à l’organisation d’épreuves de concours ou d’examens”. Le préfet de département est toutefois toujours habilité “à interdire, à restreindre ou à réglementer” de telles activités. Aucun préfet n’a à ce jour appliqué de telles mesures concernant les concours et examens de la fonction publique, précise-t-on à la DGAFP.

PAR BASTIEN SCORDIA
23 mars 2021
acteurspublics.fr
Image par Klaus Hausmann de Pixabay